Expérience body positive: shooting pour Everybody Agrees.

24/05/2018

 

Il y a quelques temps, j'ai eu l'occasion de sortir de ma zone de confort lors d'un shooting pour Everybody Agrees.

Ce nouveau concept webshop lancé en Octobre 2017 par Katherine Wanet, propose une sélection de vêtements et accessoires éthiques de diverses marques telles que Thinking MU, BY SIGNE, JAN' N JUNE, et bien d'autres. Pour consommer de façon éco-responsable, sans compromettre son goût pour la mode. Cherchant à montrer comment ses pièces tombaient sur différentes morphologies, elle m'a proposé de poser pour son prochain shooting. Étant créatrice et ayant organisé plusieurs photoshoots pour mes précédentes collections, c'était la première fois que je me retrouverais de l'autre côté de l'appareil photo, mais le challenge me tentait! 

 

 

Je me suis dit que ce serait l'occasion de sortir de ma zone de confort, et de faire le maximum pour me sentir à l'aise dans mon corps, malgré le côté inédit et un peu stressant de la situation. Pour vous donner un peu de contexte, comme beaucoup de filles et femmes, j'ai toujours eu des complexes. En même temps, qui peut prétendre n'en avoir aucun ? Mais toute la différence porte dans l'importance qu'on décide de leur accorder. Et même si je ne l'étais pas vraiment, ado, je me suis toujours sentie un peu plus "grosse" que d'autres, avec un ventre qui n'était pas plat comme il fallait, des bras pas fins, etc. ( Alors que quand je revois des photos de moi à 15 ans, je me trouve super mince ! ) L'éternelle pensée qu'on n'est pas au top de ce qu'on devrait être, qu'on a toujours quelques kilos à perdre pour être "vraiment bien". ( Quand ton premier amour, qui est quelqu'un de bien, te dit un jour que "si tu perdais un peu de poids, tu serais vraiment LA plus belle", comment on est sensée se dire " je suis "assez" telle que je suis"? )  Mais depuis quelques années, à force de lire des articles féministes, de voir tout doucement de la diversité dans les corps sur Instagram, de suivre ce mouvement body positivism qui prend enfin de l'ampleur, j'ai commencé à accepter petit à petit que oui, je suis comme je suis, et que je ne devrais pas attendre d'avoir perdu x kilos pour m'accepter. Qu'est-ce qui nous fait peur au fond quand on y pense? Surtout lorsqu'on est aux études secondaires, c'est le regard des autres. Mais un jour, j'ai commencé à me dire que si des gens voulaient perdre leur temps à penser telle ou telle chose sur mon corps, à me juger pas assez mince, et bien, je m'en contrefiche ! J'ai d'autres choses plus intéressantes à penser que ça. Quand je pense à l'énergie que j'ai gaspillée pendant toutes ces années passées à me soucier et être gênée de m'asseoir en maillot, à essayer de cacher les bourrelets de mon ventre, alors qu'en fait tout le monde s'en fiche de ta cellulite sur la plage ! Et si des gens sont assez idiots pour avoir un soucis avec ça, who cares ?! En tout cas, plus moi.

 

 

 

 

Pour moi, ce shooting était l'occasion de passer de la théorie à la pratique. J'avais beau me dire " je suis plus à l'aise avec mon corps qu'avant, je m'accepte telle que je suis", il y a toujours des parties de mon corps dont je ne suis pas folle amoureuse, et que je n'aurais pas vraiment envie de mettre en avant. Mais faire ces photos, c'était l'opportunité de me faire un peu violence et d'accepter ces parties, même si en fonction de l'angle dans lequel je me voyais, je ne trouvais pas ça "beau". Avant d'essayer les vêtements, il y en avait certains, comme cette combi ci-dessous, que j'avais déjà vu sur le site et adoré, mais dans lesquels je ne me voyais pas, parce que "ça m'ira pas, on verra super fort mes bras, et puis les cuisses, bon, faut pas exagérer." Cette combinaison, quand je l'ai essayée, tout le monde autour de moi a trouvé ça super, et j'en étais la première surprise. C'est fou hein, même après avoir fait un "travail" pour m'accepter, je restais la personne la plus difficile à convaincre. Mais je me suis laissée embarquée, " bon c'est ok, je la porterai ! ". Et au final, je suis contente du résultat, et je me dis que je me suis encore un peu pris la tête pour rien.

 

 

 

Cette autre combinaison plus bas est l'exemple parfait de tout ce que je n'aurais jamais porté normalement: sans manches, sans encolure dégagée, et moulante au niveau du ventre et des cuisses. Et pourtant, la photo ci-dessous est l'une de mes préférées ! Comme quoi, ça a du bon de sortir de sa zone de confort...

 

 

Et quand j'ai vu celle-ci, je me suis dit " Wow, mais c'est moi ça ?! "

 

 

 

 

Ce que je retiens de cette chouette journée, c'est la confirmation de choses que je me disais déjà, mais que je n'arrivais pas vraiment à penser :  c'est une perte de temps et d'énergie de complexer sur des zones de son corps. Tout le monde est parfait comme il est, alors arrêtons de se sentir mal à propos de détails négatifs et futiles. Je préfère profiter de la vie sans me prendre la tête. Du moment qu'on est en bonne santé, tout va bien ! Si ce post pouvait convaincre ne serait-ce qu'une personne mal à l'aise dans son corps, comme certaines photos sur Instagram et articles m'ont aidé moi, je serais la plus heureuse. Petit à petit, on va y arriver. 💪  Sérieusement, quelle chance on a d'avoir un corps qui nous porte pendant toute notre vie, et qui, au passage nous permet de faire des choses assez cool !

 

 

Crédits:

Photos: Lucie Dufour

Styling: Katherine Wanet pour Everybody Agrees.

Hair & Make up: Céline Elizabeth Yetter.

Mannequins: Anaïs Abrams & Emmanuelle Mlg.

 

Vous pouvez retrouver toutes les jolies pièces de cette nouvelle collection (pour homme et femme) sur le shop d'Everybody Agrees.

 

Never forget to have FUN,

 

Anaïs.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload