The best time for new beginnings is now.

17/10/2018

 

Coucou Nonno,

 

Ça fait maintenant déjà deux mois que tu nous as quittés, vers ce nouveau voyage qui nous est encore inconnu.

 

 En toute honnêteté, ces 4 derniers mois n'ont pas été faciles. Ça a été dur de voir ce grand-père que j'ai toujours admiré, perdre ses moyens, sa lucidité, un peu plus chaque jour. Car jusqu'à présent, ce Parkinson ne s'était pas manifesté de façon trop conséquente. Mais, sans te mentir, ça a été une grosse claque dans la figure. Et te perdre fut la concrétisation d'une peur que j'avais depuis longtemps.

 

 Tout ça m'a bien bousculée, chamboulée et m'a mise à plat durant un bon moment. Mais malgré tout ça, ce que je retiens, c'est de n'avoir vu jusqu'à la fin que de l'amour inconditionnel. Tellement d'amour. Comme une masse d'énergie chaude et invisible, si puissante. Tu as laissé derrière toi une famille toujours aussi soudée, fière d'être tes enfants/petits-enfants, et qui n'oubliera pas cette figure emblématique de la famille que tu étais.

 

 Pendant ces quelques mois qui m'ont paru irréels, j'ai pris du recul par rapport à mes activités, mes rêves, ce que j'essayais de construire et d'accomplir. Soudainement, tout ça n'avait plus de sens, et me paraissait désuet par rapport à ce que je vivais. Heureusement que le temps fait bien les choses.

 

 Le premier mois, j'ai pensé à toi tout le temps, tous les jours. Réaliser que tu étais vraiment parti a été déchirant et pesant. Et puis ces 10 jours au Portugal (pays que tu adorais tant et où j'ai des années de souvenirs) ont commencé à me soigner, petit à petit. L'océan là-bas m'a toujours aidée. Qu'il soit d'un calme plat, agité comme le vent, gris ou bleu, cette immense et magnifique masse d'eau et de vagues m'a toujours apaisée. Elle m'a insufflé un peu de force chaque jour.

 

 Dans les moments où je suis prise par un énorme chagrin, je me dis juste que j'ai été extrêmement chanceuse de t'avoir. Toi et toute la famille. Avec Nonna, vous êtes mes racines. Penser à toi et vos parcours de vie si inspirants, me donne de la force jour après jour. Grâce à vous, j'ai des fondations solides. Je sais que je ne peux qu'y construire de jolies choses. Et je le ferai.

 

 Aujourd'hui, alors qu'on entre tout doucement dans une nouvelle saison, et une nouvelle période de ma vie, mes rêves et mes envies sont de retour. J'ai conscience que ça risque d'être long et difficile de construire mon job de rêve, d'arriver à en vivre. Mais j'ai ce sentiment que, étape par étape, avec force, courage et détermination, j'y arriverai. Chaque erreur m'apprendra quelque chose, et me rapprochera un peu plus du but. Je garde en tête de ne pas être trop dure avec moi-même, de profiter de la vie tous les jours, tout en construisant mon futur.

 

 Et Nonno, j'ai confiance. Elle est, et restera belle, ma vie. Parce que tu en as fait partie pendant 24 ans, et que j'ai en bagage une tonne de souvenirs agréables et drôles.

 

Alors c'est parti, on le commence ce nouveau chapitre.

 

Merci pour tout,

 

Anaïs.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload