The real growth is being more of yourself.



Tremblement de terre.

Les choses que je pensais vouloir atteindre, et ma ligne conductrice, tout s'est effondré. C'était en février 2019.

Je me rappelle de ce soir, où le déclic est apparu entre deux pleurs, en mettant des mots sur les angoisses qui me tordaient le corps depuis les derniers mois. La sensation intense qu'une bulle dans laquelle je vivais venait d'éclater.

Ce moment où tout était très clair, limpide. Une lucidité si tranchante qu'elle avait déchiré un voile.


La prise de conscience fut bouleversante, parce qu'elle englobait tellement d'aspects de ma vie. J'en parlais un peu plus il y a un an, ici. Et nous voici, une nouvelle année plus tard. Je sentais déjà l'année passée cette confiance d'être sur ma route, elle me murmurait "trust the process", et j'acceptais son rythme. De la lenteur nécessaire, l'année 2020 en a été remplie ! Quelle épopée incroyablement enrichissante.


Lâcher prise. Impermanence. Connexion au vivant. Tant de leçons profondément comprises durant ces mois hors du commun. La vie a bien confirmé son rôle d'exercice pratique géant. Comprendre, et intégrer. Se rappeler quand c'est nécessaire. Un peu chaque jour, et au jour le jour. À ce moment, en février 2020, j'avais compris que j'étais arrivée à un stade où, avant d'entreprendre des nouvelles choses concrètes pour changer les aspects de ma vie qui n'étaient pas alignés avec mes valeurs, c'était le moment d'aller creuser en profondeur. J'avais clairement entamé un processus d'ouverture à plein de sujets, de (re)connexion, d'introspection. Tant de choses qui me faisaient comprendre que c'était le moment de se poser les bonnes questions. Les questions importantes. Et j'étais tellement entourée d'un brouillard compact à ce moment, qu'il m'était impossible d'entreprendre la moindre chose concrète à l'extérieur. Impossible même de savoir ce que je voulais, vers où aller, quelle voie choisir dans les nombreux domaines qui m'intriguent.

C'était un temps pour retourner à l'intérieur, ma tête était complètement prise dans ce flou.


Et la vie, les évènements, les mois d'arrêt à l'extérieur, ont été le cadre parfait pour enrichir un terreau fertile à l'intérieur.

En continuant de déconstruire, de m'ouvrir, d'apprendre, d'explorer, d'intégrer des nouvelles façons de voir les choses, d'en comprendre plus sur moi.


Malgré l'effervescence ressentie de nombreuses fois d'avancer constamment, je constatais cet automne que le flou était toujours bien présent. Le brouillard n'était pas oppressant, mais il m'empêchait toujours de voir plus loin autour de moi.

Et puis, un soir, l'orchestration de la vie m'a livré une de ses plus belles représentations !

Je suivais une masterclass en ligne donnée par Caroline Weiler, qui parlait de 3 croyances limitantes des multi-potentiels, profil qu'elle présentait depuis quelques temps sur sa plateforme. J'avais déjà fait le test et étais intriguée car je me reconnaissais beaucoup dans les caractéristiques/problématiques rencontrées par ces personnes très curieuses, "touche à tout" mais expertes en rien. Entre les syndromes de la vocation, de l'imposteur ou de l'ennui, c'était super intéressant !

Puis vint la fin de la masterclass, où elle révéla, émue et super touchante, la naissance de son gros projet signature qui rassemblait ses 5 années d'expériences, d'outils et de ressources en un grand voyage: le Programme Multi-Potentiels.


Au fil de ses explications sur cette aventure (conçue comme un voyage de 3 mois pour affirmer son identité profonde, sa vérité et se créer une vie sur mesure), en parlant des différentes destinations, et de leurs points abordés, en moi c'était l'étincelle, puis la petite flamme jusqu'au feu qui crépite ! Chaque mot, chaque thématique, absolument tout me parlait, m'appelait et ça vibrait fort. C'était exactement la prochaine étape dont je rêvais sans la connaître, dans un format qui me convenait parfaitement, avec quelqu'un d'inspirant et de confiance.

Tout mon corps allait vers l'avant, et moi qui savait depuis notre séance de design humain en avril que je devais écouter mes tripes pour prendre des décisions qui me correspondent et me respectent, la réponse était on ne peut plus explicite !

Je n'avais qu'une envie, me lancer, commencer, m'amuser, m'investir, me donner les moyens.


Car jusqu'à présent, même si j'avais énormément appris sur moi, et changé tellement de choses en profondeur les derniers mois, j'avais la sensation d'avoir beaucoup évolué mais pas de ne pas encore avancer.

C'est comme si toutes mes pensées, les choses mises en lumière, tout ça gravitait en moi, dans ma tête, mais sans que j'arrive à vraiment les saisir, les retenir, les intégrer.

Même si j'avais tracé un beau cheminement, nourris mes réflexions en puisant des inspirations à droite à gauche, exploré ce processus d'introspection par moi-même, je sentais que j'étais arrivée au bout de cette méthode. Il manquait un truc.


Et ce truc, c'était d'abord le cadre de cette plateforme où du contenu (inspirations/textes/vidéos/exercices/défis) serait ajouté chaque semaine, et que je pourrais faire à mon rythme. Et puis, ce voyage est certes une aventure pour soi, mais d'autres personnes embarqueraient dans la même expérience. On se retrouverait une fois par semaine en visio pour échanger, s'enrichir de nos vécus, de nos similitudes et différences. C'était nouveau, c'était l'inconnu, mais je sentais que c'était la pièce manquante du puzzle qui me donnerait un coup de boost, qui me ferait avancer en profondeur et plus rapidement que si je continuais comme avant.


Même si je connaissais très bien la réponse de mon désir profond, j'ai joué le jeu du mental, d'écouter ses doutes ("Est-ce raisonnable d'investir autant d'argent, surtout en ce moment ? Ne pourrais-tu pas le faire par toi-même?", etc).

Si je penchais vers le non pour m'inscrire, je me sentais misérable, à me refuser un truc auquel je croyais vraiment fort.

Et dès que j'ai été ok avec ma décision de me lancer, sans aucune culpabilité, ce fut une des plus belles sensations de ma vie. J'ai pété le feu pendant deux jours !! Je me sentais alignée, heureuse d'oser prendre une décision bonne pour moi, d'investir en moi, de me donner les moyens d'avancer. Je me disais: " Ah c'est ça que ça fait de prendre une décision alignée qui me respecte à fond ?? DAMN, IT FEELS GOOD ! :D"


Ça fait à présent deux mois qu'on a embarqué. Au solstice d'hiver, jusqu'à l'équinoxe du printemps, dans un mois.

Et vous raconter la magie puissante que c'est mériterait un post à part entière.

Je me suis lancée, avec comme grande envie d'identifier mon fil rouge, mon WHY: ce qui m'anime, ma raison de faire les choses, peu importe ce que je fais/ferai. Mon cœur souffle un soulagement profond et serein aujourd'hui, parce que ma tête a réussi à résoudre ses énigmes, à avoir le déclic après de nombreuses étapes, et je l'ai trouvé ce fil rouge.


Le brouillard commence à se dissiper doucement, et ça fait du bien.




Don't forget to dream & to have fun.


Anaïs.